Note de la fic : Non notée

La Penséedeo du jour


Par : Aradied, RedSky, edwado, Loiseau, Arbu, naon, Cuse, snake-of-fire, Conan, Gregor, Nemesisvsjill, Tigrou, VonDaklage, Droran, GreenStatik, Remedy, hui, Sheyne, Nirvana, Salmanzare, MotherFakeur, Bionus, PoulpeDeNoel
Genre : No-Fake
Statut : C'est compliqué



Chapitre 582 : Mr et Mme Danlgarage ont une fille


Publié le 21/01/2014 à 20:32:44 par Droran

La 581e Penséedeo du jour : mardi 21 janvier (par Sheynes)

C'est marrant comme une simple musique peut nous inspirer pour écrire... Mais bizarrement, si on l'écoute en boucle, après quelques passages on ne peut plus rien en tirer.
Alors pourquoi une musique nous aide-t-elle à écrire ?

Voyons d'abord ce qui change lorsqu'on en écoute une. Quand on veut écrire sans musique, notre cerveau est endormi sur une feuille plus ou moins vierge. Il a déjà fait ça des centaines de fois, les pages vierges et le texte, il connait. On cherche quelque chose de nouveau, une idée géniale. Oui, mais voilà, elle est dure à faire venir... Et on s'embourbe dans ses pensées, ce qui nous endort encore plus mentalement.

Maintenant, lorsque nous écoutons une musique, notre cerveau est brusquement submergé par un élément inattendu, on est plus juste devant une feuille ; notre cerveau se met à faire de nouvelles connexions. On lie ( du verbe lier ) nos sentiments, notre passé, nos désirs, et notre imagination avec cette nouvelle mélodie jusqu'ici plus ou moins vague, lointaine, voire inconnue. Ainsi, la simple écoute d'une musique peut nous plonger dans un état d'excitation mental nouveau, et cet état est très favorable à la création. Quand le cerveau s'endort, vous pouvez aussi bien fermer votre PC et aller vous coucher, ce sera bien plus rentable et plus sain que de chercher à écrire.

Il faut savoir que plus nous faisons de liens, de connexions neurales, plus on accroit notre potentiel d'intelligence, grâce à la stimulation. Intelligence vient du latin Inter ( entre ) et ligare ( lier ). Faire varier les expériences vous élève donc mentalement. Cette stimulation éveille le cerveau, et le cerveau crée beaucoup mieux.

Cela dit, une musique barbante et répétitive ne vous inspirera sans doute rapidement plus du tout. En effet, si vous avez déjà lié cette chanson à un certain nombre d'émotions, d'images et de contextes, et que ces émotions ne vous sont d'aucunes utilité pour un passage autre de votre texte, vous aurez bien du mal à écrire ce nouveau passage, puisque la musique ne vous inspirera plus rien de nouveau.

D'où l'intérêt de varier les musiques sans cesse, ainsi que les situations externes. Écrivez dehors, dans une bibliothèque, sur du papier, sur l'ordinateur, avec des potes, en freestyle, avec/sans musique, torché (manger, bouger, 5 fruits et légumes blabla) ou sobre, et pondez-nous une merveille de création !






Lyctum - Open the gate


Commentaires