Note de la fic : Non notée

La Penséedeo du jour


Par : Aradied, RedSky, edwado, Loiseau, Arbu, naon, Cuse, snake-of-fire, Conan, Gregor, Nemesisvsjill, Tigrou, VonDaklage, Droran, GreenStatik, Remedy, hui, Sheyne, Nirvana, Salmanzare, MotherFakeur, Bionus, PoulpeDeNoel
Genre : No-Fake
Statut : C'est compliqué



Chapitre 217


Publié le 21/06/2010 à 05:06:52 par Droran

Bonsoir...ou peut-être devrais-je dire bonjour. Je ne sais.
Excusez moi d'être autant indécis, mais je ne peux qu'être choqué par ma découverte. Voilà maintenant plusieurs jours que ma vie a basculé. Que dis-je...cela fait des semaines qu'on me traque.

Qui ? Ahah...vous ne me croiriez pas.
Pouquoi ? ...Parce que je connais la vérité...

Sachez une chose. Tout s'est passé très vite ; bien trop vite.
C'était une banale journée. Rien ne pouvait permettre de la différencier d'une autre. Enfin...si. Il m'est venue l'idée d'aller à Carrefour faire quelques courses. http://www.hapshack.com/images/listeheh.jpg
Rien de spécial en somme. Je remplissais mon caddies (non sans avoir préalablement essayé de l'auto-pénétrer) puis m'avançais en direction d'une des caissières. En plus de moi, ils étaient quatre à faire la queue. J'étais en troisième position dans la file d'attente. Quand mon tour fut enfin venu, un vieillard à l'air un peu British décida qu'il était temps de m'adresser la parole. Je venais de patienter plus de dix minutes et il choisissait cet instant précis pour me faire chier. Alors que je posais un paquet de Pepito sur le tapis, il me posa une question :
—Savez-vous ce que les taupes font réellement lorsqu'elles sont sous terre ?
Tout comme vous, j'ai tout de suite pensé qu'il se foutait de ma gueule. Normal. J'ai répondu « non », évidemment. A cela il ajouta :
—C'est une question que vous devriez vous poser.
Que vouliez vous que je fasse...je me suis mis à rire. Il agrippa mon bras et me dit en gardant un ton très sérieux :
—Faites attention aux taupes, un jour elles nous tueront tous. Si vous voulez en savoir plus, rejoignez moi où vous savez...le poteau de Jenny. Ce soir à 22H30.
Il me lâcha et écrivit l'heure sur un post-it, avant de reculer puis disparaitre au milieu d'un groupe de vieilles personnes. Ses marchandises restaient dans son caddies. Qu'est-ce qu'il ne faut pas faire pour être d4rk...je vous jure :noel:
N'empêche, il m'avait drôlement impressionné ce con. Son poteau, celui de Jenny. Je le connaissait, on le nommait poteau numéro treize, assigné à un jolie demoiselle du nom de Jenny. Un habitué, moi ? Non...jamais, vous pouvez me croire. En rentrant à mon domicile, une chose était certaine : j'allais aller à son rendez-vous. Il m'avait foutu les boules avec son histoire de taupes, l'autre. :noel:
J'enfilais donc un costard pour être présentable et sortais en dehors de chez moi. La nuit était tombé, j'ouvrais mon parapluie. Oui, car comme toute histoire d4rk qui se respecte, il pleut quand le héros à rendez-vous la nuit. :hap:

____________

Espace pub pas cher : Ta vie est complétement Rock'n'roll ? Étant une personne cool, l'amour est une chose qui t'intéresse ?
Mais qu'attends-tu pauvre fou ? Après des années de recherche et de développement, Khamsou a enfin réussi à mettre au point LE texte que tu attendais. Testé sous contrôle dermatologique pour les enfants. Approuvé par les plus grands spécialistes de la santé. Cherub Rock (c'est le nom du texte) peut guérir le rhumatismes, la fièvre, l'impuissance, les démangeaisons, la faim dans le monde, et bien d'autres choses encore...

Si maintenant tu baves devant ton pc, clique sur ce lien : http://noelfic.fr/integrale.php?titre=7133&chap=0
Sinon, continue de lire la Penséedeo.

_____________

En cinq longues minutes, j'étais sur le lieu de rendez-vous. Le vieillard m'y attendait, le visage caché par le col de son long manteau. Il portait aussi un chapeau melon, et inévitablement...un parapluie.
L'homme me fit signe d'approcher, et sans ouvrir la bouche, me confia une grande enveloppe brune. J'avais trop l'impression d'être dans un film. J'en bandais. :hap:
—Que vais-je trouver dans cette enveloppe ?
—Des documents confidentielles. Tout cela risque de changer votre vie.
—Je connais votre visage. Ne craignez-vous pas que je m'en serve contre vous ? (quand je vous dis que je m'y croyais)
—Vous savez, je ne...
S'il n'eut pas fini sa phrase, c'est bien pour une raison. On l'avait forcé à se taire. Vous avez tous vu dans votre vie au moins un film où le locuteur mourrait avant de dévoiler une information capitale. Là, c'est précisément ce qui est arrivé. Je n'avais entendu aucun coup de feu, mais j'étais sûr que quelqu'un venait de tirer. Pourquoi ? Le crâne de l'homme n'avait pas explosé tout seul et je ne me retrouvais pas éclaboussé par du ketchup. Sur le coup, j'ai failli me chier dessus, j'ai crié comme une femme. Sauf qu'un cri de femme...transposé sur l'homme, ça donne un cri de pédale. J'ai donc crié comme cité dans la phrase précédente, puis me suis mis à courir avec mes petites jambes de pédé, jusque chez moi.
______________

Espace pub pas cher : Rien à lire à vos enfants lorsque arrive l'heure du dodo ? Aucune lecture le soir au coin du feu ? Une petite envie de tripes, de sang, de méchants Père Noël, et pire encore...
N'attendez plus ! Habitué à la « quête de la citation », Naon a rassemblé ses plus beaux contes pour notre plus grand plaisir.

Si l'envie de violence et de contes oniriques se fait forte, cliquez ici : http://noelfic.fr/integrale.php?titre=6787&chap=1
Sinon, poursuivez votre lecture.

______________

Personne ne m'avait suivi, j'étais en sécurité. Sans perdre de temps, j'ouvrai l'enveloppe et déversai son contenu sur mon bureau. Ce que j'y découvris me terrifia. Pendant des nuits entières, je consultais de nombreux types de documents. Tout lire me prit des jours entiers.
Dans cette enveloppe, quelques photos représentant des jardins dévastés. Des relevés de compte écrits en langue Arabe. Des photos de dissections de taupes, des tombes de taupes, d'un tunnel. Il y en avait d'autres plus étranges encore. Pour exemple, celle d'un soldat pointant son arme en direction d'une taupe, qui semblait creuser. La bouche ouverte du soldat montrait qu'il hurlait sur l'animal. Ou encore la photo d'une taupe ailée. En plus de tout cela, il y avait des documents officiels plus que troublant.
Au bout de plusieurs jours d'investigation, mon esprit atrophié avait enfin tout pigé :


Au commencement, les taupes pouvaient voler. Elle se sont enfouis sous terre lorsque les hommes ont commencé à chasser. A partir de ce moment, elles construisirent une multitude de bunker souterrain, juste sous nos pieds. Dans ces bunkers, elles élaborèrent un plan infâme visant à dominer la surface et ses habitants. Malheureusement, la mise en oeuvre du plan n'a pas fonctionné. La première phase de leur plan fut d'extraire du pétrole puis de le vendre aux humains, dans le but de s'acheter des palaces et former un pays indépendant. Prisent pour des terroristes, les humains en ont fait des esclaves. Sous contrôle de l'armée, elles creusèrent encore et encore. Quand elles mourraient, on les envoyait dans les fonds marins. Après quelques mois, le tunnel sous la manche fut creusé. Le peuple taupe finit pas ne plus supporter cela. La rébellion éclata. Dans les rues de Taupeville, des cadavres. Beaucoup de cadavres. Les taupes survivantes retournèrent sous terre, où elles vivent encore aujourd'hui.

Grâce à ces documents, j'allais faire éclater la terrible vérité que les gouvernements gardaient sous silence. Mais fort de ma bêtise...je n'avais pas remarqué le petit papier qui était tombé par terre. Ce n'est que deux jours plus tard que je m'apercevais de sa présence. En le lisant, je fus surpris. :hap:

En réalité, tout était faux. Les taupes n'existe pas, c'est un complot international qui vise à manipuler les pauvres types comme moi. Du coup, je n'avais plus à m'en faire, et me voici sur mon canapé, à vous écrire ceci.
Comment ? Qui me traque depuis plusieurs semaines ? Allons...c'était des conneries. Pour vous donner envie de lire, attiser votre curiosité. Un attrape-couillon, quoi. :noel:













A bientôt pour une nouvelle Penséedeo :mac:


Commentaires